INSTABRIDGE : Le wifi gratuit,partout,pour tous

Classé dans : instabridge | 0

Vous êtes constamment en dépassement de vos volumes de données mobiles ? Vous priez pour trouverun réseau SFR WiFi FON ou Free Wifi à chaque déplacement ? Et si je vous disais qu’une application fait tout le travail pour vous : Instabridge trouve non seulement tous les réseaux WiFi gratuits qui vous entourent, mais en plus le fait dans le monde entier ! Alors on dit adieu aux factures à rallonge et aux connexions réduites et bonjour à l’application miraculeuse.

  • Données mobiles : est-ce que 196 Mo vous suffiraient ?
  • Vaut-il mieux acheter son smartphone débloqué ou avec forfait ?

Le principe de l’application est simple : dès que vous ouvrez Instabridge, vous accédez à une liste de réseaux WiFi ouverts, sur lesquels vous pouvez vous connecter. La plupart des réseaux sont verrouillés, mais le mot de passe s’affiche tout de même dès que vous cliquez sur le réseau.

Vous pouvez également voir sur une carte les emplacements exacts des routeurs – utile si vous êtes un peu trop loin pour le capter. 

C’est donc le même principe que le peer-to-peer ici, si on télécharge, on seed. Donc bien entendu, l’application vous encourage à rendre la monnaie de votre pièce et à partager en retour votre réseau WiFi pour les âmes en peine, là-bas, dehors. Une décision tout à fait révocable, si jamais vous avez l’impression d’être vraiment trop au ralenti. Ce qui dans les faits est peu susceptible d’arriver. 

Lors d’une interview, un des co-fondateurs, nous a confié que chaque jour des milliers de nouveaux réseaux sont ajoutés au pot commun, et la couverture s’améliore ainsi jour après jour.

En France, elle est encore assez inconnue, et est donc d’autant plus efficace dans les grandes villes. Et en attendant, n’hésitez pas à faire tourner le mot et à partager cet article ! La révolution est en marche.

Faites le en connaissance de cause

Attention lorsque vous partagez votre réseau cependant : ils pourraient tout de même être utilisés par des personnes malveillantes. Si c’est moins dérangeant pour les réseaux privés de cafés, bars ou restaurants, Hadopi ne pourra en revanche pas vous épargner si un téléchargement illégal a été repéré.

Il faudra peser le pour et le contre, mais je serai d’avis de faire confiance à mon prochain : on partage de plus de choses avec des inconnus, Blablacar, Couchsurfing, Air’bnb et cela se passe plutôt bien. Alors pourquoi ne pas être optimiste ? Et si vous voulez vraiment vous protéger, interdisez certaines sites Internet, ou ne partagez votre WiFi que pendant de courts laps de temps. Vous pouvez également interdire le peer-to-peer, par exemple.